Skip to content
 

Installation silencieuse de Windows 7 – Deuxième partie

 
 
 
  
 
 
 

Méthodologie

Bon, nous disposons maintenant d’une installation de Windows 7 SP1 débarrassée de ses inutiles scories.
N’empêche que la déployer sur une machine ne suffira pas à rendre cette dernière pleinement opérationnelle.

La phase de configuration que je vous propose va se dérouler en quatre étapes, chacune étant suivie d’un redémarrage :

  • La première permet essentiellement de créer le compte d’utilisateur.
  • La seconde réalise quelques aménagements de l’interface pour l’utilisateur nouvellement créé.
  • La troisième installe les mises à jour de Windows.
  • La dernière est consacrée à l’installation et à un minimum de paramétrage d’un ensemble de programmes en mode silencieux.

Concrètement, chaque étape réside dans un dossier qui renferme à sa racine un fichier Installation.vbs. La seule fonction de ce fichier est de procéder au lancement de son pote UI.hta qui effectue tout le travail. UI.hta assure l’interface utilisateur et se charge d’explorer chacun des sous-dossiers qui figurent à ses cotés à la recherche d’un fichier Install.vbs à lancer.

Installation.vbs n’est là que pour réaliser une compatibilité avec les systèmes 64 bits. En effet, sur ces derniers, les fichiers hta sont lancés par défaut en mode 32 bits ce qui compromet gravement les modifications du registre qu’ils sont éventuellement amenés à générer. Le cas échéant donc, Installation.vbs force le lancement de UI.hta en 64 bits.

La première étape

Je vais tenter d’éclaircir un peu la chose en détaillant la première étape. Celle-ci se décompose en cinq parties :

  • Modification du registre pour la branche HKLM.
  • Installation d’une option dans le menu contextuel pour montrer ou cacher les fichiers cachés.
  • Copie d’une stratégie de sécurité destinée à cacher les messages d’avertissement dans la zone de notification.
  • Déplacement des dossiers de l’utilisateur sur une deuxième partition.
  • Création de l’utilisateur définitif et attribution d’un nom à la machine.

Au niveau de l’arborescence, cela donne ça :

Chacun des dossiers comprend au minimum un fichier texte Description.txt et un fichier Install.vbs.
Lorsqu’il est lancé par Installation.vbs, UI.hta parcourt l’ensemble des dossiers pour afficher le contenu du fichier Description.txt. Ensuite, dossier après dossier, il va lancer le fichier Install.vbs. Quand l’ensemble a été installé, l’ordinateur est redémarré.

Voilà à quoi ressemble la chose en action :

L’intérêt évident de cette structure réside dans sa modularité. Si, par exemple, on renonce à cacher les messages d’avertissement dans la zone de notification, il suffit de supprimer le dossier 03 – GroupPolicy. À l’inverse, rien ne vous empêche d’y rajouter des éléments pour peu qu’ils renferment au minimum un fichier Description.txt et un fichier Install.vbs.

Modification du registre

Le dossier 01-Registre renferme quatre fichiers :

  • Description.txt, qui, ô surprise!, contient le texte "Modification de la base de registre".
  • Registry.reg, qui est chargé d’appliquer un certains nombre de tweaks tous plus documentés les uns que les autres.
  • QuickAccess.reg, qui a pour fonction de créer une entrée Outils dans le menu contextuel laquelle permet d’accéder directement à nombre de fonctions (voir ).
  • Install.vbs, qui lance simplement regedit pour fusionner les deux fichiers reg.

Afficher/Cacher les fichiers cachés

Il s’agit ici d’ajouter une entrée dans le menu contextuel qui permette à l’utilisateur de modifier d’un clic le mode d’affichage des fichiers cachés.

La chose est assez simple en théorie puisqu’il s’agit d’assurer une bête modification de la base de registre. Mais, comme souvent, il y a un pas de la théorie à la pratique. Car il faut aussi songer à rafraîchir monsieur l’explorateur de Windows pour que la modification en question devienne effective. J’ai cherché un moment de quoi assurer ce foutu rafraîchissement. Et j’ai fini par trouver un script AutoIt (je ne sais plus où et j’en suis désolé pour l’auteur) qui permet ce petit miracle.

Or donc, voici ce que contient le dossier 02 – CacherMontrer :

  • Un fichier CacherMontrer.hta que l’installation va se charger de copier dans le dossier System32 de Windows et qui sera à terme le fichier lancé lorsque l’utilisateur opérera un clic sur l’entrée dédiée du menu contextuel.
  • Un fichier Description.txt lu par le fichier principal Install.hta.
  • Un fichier Refresh.exe, issu du script AutoIt évoqué plus haut. L’installation le copie dans le dossier System32 de Windows. Il est destiné à être lancé par CacherMontrer.hta.
  • Un fichier Install.vbs qui va donc se charger de copier CacherMontrer.hta et Refresh.exe dans le répertoire System32 de Windows et d’opérer les modifications préliminaires dans le registre.

Les codes me semblent suffisamment commentés pour que je ne m’attarde pas plus sur la chose.

Et que voici, pour en finir avec cette partie, quelques copies d’écran :

Copie des stratégies de sécurité

Cette étape permet de supprimer l’icône du centre de maintenance dans la barre des tâches et, par la même, de désactiver les messages intrusifs du centre de sécurité.
Pour effectuer cette tâche de manière totalement silencieuse, je n’ai pas trouvé d’autres moyens que de passer par l’éditeur de stratégie de groupe locale. Il suffit d’activer la règle sur une machine de test et de récupérer le dossier caché Windows\System32\GroupPolicy ainsi modifié (la chose détaillée en image ).

Install.vbs assure simplement le remplacement du dossier GroupPolicy sur la machine en cours d’installation.

Déplacement des dossiers utilisateur sur le disque D

La quatrième partie permet un truc dont j’ai longtemps rêvé lorsque je m’échinais à déplanter des machines sous Windows XP. Windows 7 permet effectivement de balancer tous les dossiers de l’utilisateur sur une autre partition, y compris ce foutu bureau sur lequel le pékin moyen s’obstine à enregistrer ses documents chéris. On aurait tort de s’en priver, ne serait-ce que pour la facilité de gestion du back-up qui peut désormais se résumer à la surveillance d’un seul et unique dossier.

La manipulation repose sur un script développé par Alain Quarré dont vous pouvez suivre l’avancée ici.

Ce script opère le transfert des dossiers à la création de l’utilisateur.

Vous noterez que la bête se configure par l’intermédiaire du fichier PositionDefaultFolderSevenModular.ini dissimulé dans le dossier FR.

Pour ma part, et juste histoire de faire mon chieur, j’ai remplacé l’emplacement de destination D:\Documents par D:\Mes Fichiers et inhibé le déplacement des cookies, de l’historique, du cache internet et du dossier de gravure.
Par ailleurs, j’ai supprimé quelques-unes des lignes du fichier PositionDefaultFolderSevenModular.cmd pour l’automatiser.
Install.vbs se contente de lancer PositionDefaultFolderSevenModular.cmd et lui laisse faire tout le travail.

Et voici le résultat en image pour un utilisateur qui porte le doux nom d’Albert :

Création de l’utilisateur final

La cinquième partie conclut la première étape de l’installation en créant l’utilisateur final et en affectant un nom et un groupe de travail à la machine.
Par défaut, Install.vbs va rechercher s’il n’y aurait pas dans ses parages à lui un fichier Identite.txt à même de lui fournir les informations correspondantes.
Identite.txt ressemble à ça :

Nom de l'utilisateur : Albert
Nom de l'ordinateur : Albert
Nom du groupe de travail : Paris

Si Identite.txt n’existe pas ou qu’il y manque des informations, Install.vbs génère des boites de dialogue pour réclamer les éléments nécessaires.

Téléchargement

Que voici donc le dossier complet de cette première étape.
Je me suis efforcé de commenter les codes en détail mais il n’en reste pas moins que la compréhension complète de la chose nécessite quelques connaissances en vbscript. Pour les novices en ce domaine, il existe quantité de sites qui sont consacrés à ce langage. Et si, malgré tous vos efforts, il subsistait quelques points obscurs, je suis prêt à tenter de les éclaircir.

Pour aller plus loin

À celles et ceux qui souhaiteraient en savoir un peu plus sur le vbscript, je ne saurais que trop leur conseiller de jeter un œil ici.
Pour les petits curieux qui s’interrogent sur ce qui se cache derrière le hta, c’est dans le même coin, précisément .
 
 

Series NavigationInstallation silencieuse de Windows 7 – Première partieInstallation silencieuse de Windows 7 – Troisième partie
Page vue 7 209 fois

6 commentaires

  1. jacques crete dit :

    Super tes infos et elles sont beaucoup plus complètes que les autres site vue.
    Moi j’ai installé la version 1.6.0 mais elle est seulement en anglais
    existe-t-il un patch pour mettre en français.
    ???????????????????????????

  2. Laurent dit :

    Bonjour et merci pour ce retour.
    Pour passer RTSeven Lite en français, jette un œil sur la première image du post…

  3. Jean-philippe dit :

    J’adopte ton processus, c’est très bien.

    J’ai deux questions :

    1) peut-on confondre les étapes 2 et 3, sachant que de la troisième je ne conserve que les modifications du registre HKEY_CURRENT_USER, ou un redémarrage est-il absolument nécessaire à la fin de la création de l’utilisateur ?

    2) Pour cacher/montrer les fichiers cachés dans XP, j’ai essayé cette version, et il me semble que cela ne marche pas ; as-tu un lien pour une version dédié ?

    Merci.

  4. Laurent dit :

    Bonjour Jean-Philippe,

    En ce qui concerne ta première question, je crains fort de te décevoir : un redémarrage est en effet indispensable avant que de pouvoir effectivement affecter des modifications au registre utilisateur.
    Pour ce qui est de ta deuxième question, je ne dispose plus de machines tournant sous XP depuis un bon moment et ne puis donc tester ma bidouille pour cacher/montrer les fichiers cachés sous cet environnement. À l’époque
    néanmoins, je forçais systématiquement l’affichage des fichiers cachés et des extensions ce qui était moins problématique qu’aujourd’hui où Seven nous envahit de fichiers ‘Desktop.ini’.

    Cordialement,

    Laurent.

  5. Pastouf dit :

    Bonjour,

    J’avais déjà réussi à faire un semblant d’install automatisée avec un petit fichier install.bat mais là chapeau, c’est complet.

    Il me manquait justement les mises à jour Windows.

    Là ou je bloque et que je ne comprends pas, tu dis qu’il faut créer un dossier et sous dossier avec install.vbs et ui.hta.
    Mais doit on les executer à la fin de l’install manuellement ou c’est automatique?
    Je recherche en fait un script tout auto pour chacune de mes machines.
    Et je ne vois pas comment faire pour que tes scripts s’éxecute automatiquement.

    Pourrait tu me faire une petite explication rapide
    (dès que je suis débloqué, je me débrouille pour la suite)

    Le vbscript n’est pas mon domaine mais google m’a déjà bien aidé pour bcp de choses (sauf là)

    Merci d’avance

  6. Laurent dit :

    Bonjour,
    La procédure que j’utilise n’est pas conçue pour s’éxécuter automatiquement à la fin de l’installation de Windows. Cela supposerait de copier l’ensemble des dossiers évoqués ici sur le DVD d’install et obligerait donc à le recréer à chaque mise à jour.
    C’est très précisément ce que j’évoque dans l’introduction de la première partie que je t’invite à parcourir.
    En revanche, il est tout à fait possible de procéder à l’automatisation de l’enchainement des quatre parties en travaillant sur la clé de registre runonce.

Laissez une réponse